Diffusez-Le Ou Sautez-Le

«Chantez! Revue Netflix: Diffusez-le ou sautez-le?

Même si la version américaine de Chantez! a probablement été produit à peu près au même moment (pré-pandémie) que ses émissions soeurs espagnoles et allemandes, Netflix a décidé de sortir la version américaine en dernier. Essayaient-ils d'évaluer l'intérêt pour le format du jeu télévisé de karaoké en direct? Qui sait? Mais, à en juger par le plaisir des deux autres versions, il semble probable qu'une version américaine hébergée par Tituss Burgess serait tout aussi amusante. Continuez à lire pour le découvrir…

CHANTEZ! : Diffusez-le ou ignorez-le?

Coup d'ouverture: Entrer dans un studio avec une foule déjà d'humeur festive, Chantez! hôte Tituss Burgess ( Incassable Kimmy Schmidt ) entre, vêtu de blanc et de nuances affichant des paroles. Il chante Can’t Stop The Feeling de Justin Timberlake.

L'essentiel: Après les versions espagnole et allemande de Chantez! fait ses débuts sur Netflix, nous avons enfin la version américaine du jeu télévisé de karaoké du streamer. Burgess est l'hôte ici, et le format est le même, sauf que le pot potentiel vaut 60 000 $. D'après notre examen de l'émission espagnole, nous allons répéter le gameplay:



Le format est assez simple: six candidats essaient de chanter une chanson aussi précisément que possible; le pourcentage de notes qu'ils ont obtenu correctement est calculé par un système d'analyse de la voix, qui compare les notes à l'enregistrement original. Le pourcentage de notes que les concurrents ont obtenu détermine la part de l'argent disponible pour ce tour (10 000 $ ou 20 000 $) qui est placée dans la banque qui est attribuée au gagnant de l'épisode.

À la fin de la chanson, le chanteur avec le pourcentage le plus élevé de notes prises passe et ne peut pas être rejeté. Ensuite, les candidats restants verrouillent leurs votes pour voir qui devrait quitter la scène. Le candidat avec le plus grand nombre de votes quitte la scène, mais est invité à sortir et à faire la fête au deuxième niveau. La stratégie employée est de voter pour la compétition la plus forte ou d'élire le chanteur le plus faible, en espérant que les chanteurs les plus forts agrandissent le pot.

Dans les deux derniers tours, qui est éliminé est déterminé uniquement sur le score que le système d’analyse vocale leur attribue. Au cours de la ronde finale, le candidat qui a fait le meilleur travail lors de la ronde précédente peut choisir l'une des deux chansons pour les deux à chanter. Sont également inclus Tituss Bucks, un bonus de 500 $ que Burgess donne à un concurrent qui, selon lui, fait tomber sa performance hors du parc, et en un tour, si chaque concurrent peut toucher et tenir sa note dorée désignée, ils reçoivent chacun un bonus de 1000 $.

Chaque épisode a un thème; l'un est Movie Night, un autre est la mixtape des années 80 (sonne tout droit dans notre allée!), Country, Summer Anthems, Chart-Toppers et plus. Le premier épisode s'appelle Party Playlist.

Photo: Netflix

De quoi les émissions vous rappelleront-elles? Chantez! Espagne et Chantez! Allemagne , bien sûr.

Notre prise: Chantez! est à peu près identique à ses cousins ​​espagnols et allemands, jusque sur le plateau (ils sont probablement tous filmés dans le même studio). Burgess est un choix naturel pour animer une émission comme celle-ci, car c'est un grand chanteur et il sait très bien improviser. Il a donné à chaque concurrent une quantité égale d'amour aux animateurs et a pu faire entrer la foule dans le spectacle tout de suite, une clé de l'atmosphère de fête que ce spectacle est censé favoriser.

Ce qui est intéressant, c'est que, malgré le fait que toutes les chansons sont en anglais, par opposition au mélange de chansons américaines et autochtones des autres versions, les chanteurs américains ont eu plus de problèmes à frapper les bonnes notes que les chanteurs dans la version espagnole, car exemple. N'oubliez pas que le système d'analyse de la voix ne s'intéresse pas au riffing; il enregistre simplement les personnes qui arrivent à l'heure et correspondent à la mélodie. Dans le premier épisode, sur un pot possible de 60 000 $, seuls 39 550 $ étaient en jeu pour le gagnant. Cela se traduit par un pourcentage de précision d'environ 66% - en fait moins, étant donné que les deux derniers tours d'argent valaient le double des deux premiers tours. On pouvait entendre que la plupart des chanteurs étaient trop occupés à essayer de frapper des notes plutôt qu'à bien chanter, malgré des voix décentes.

Comme pour la version espagnole, nous étions plus intéressés par la mesure et le pourcentage en bas de l’écran, ce qui nous distrait des performances des gens - chaque participant reçoit un ensemble aléatoire de paroles à chanter, puis il y a des sections où ils chantent tous. Ce que nous savons, c'est que la version espagnole était plus amusante et que les candidats se sentaient plus ensemble que dans cette version. Et ne nous lancez pas dans le vote; au moins ici, les concurrents ont essayé de manière plus cohérente d'éliminer les meilleurs chanteurs, malgré le fait que les meilleurs chanteurs contribueraient à agrandir le pot. Nous ne savons pas quelle stratégie nous adopterions; nous supposons que cela dépend de notre confiance en notre capacité à gagner.

Comme pour la version espagnole, cependant, les deux meilleurs chanteurs ont fini par concourir pour le pot, donc à la fin cela s'est déroulé comme nous l'avions prévu. Mais y arriver était un peu gênant.

Sexe et peau: Rien. Comme avec les autres versions, c'est quelque chose que toute la famille peut regarder.

Coup de départ: Le gagnant gagne, les autres candidats félicitent le gagnant, et Burgess dit qu'il y a plus de chansons et de candidats à venir… parce que Netflix passera simplement au prochain épisode si vous ne frappez pas les crédits de visionnage.

Sleeper Star: Le groupe fait monter la fête d'un cran, tout comme le groupe lors d'une soirée karaoké en direct dans un bar.

La plupart des lignes Pilot-y: Rien ne ressort.

Notre appel: Diffusez-le. Comme ses homologues internationaux, Chantez! est léger et amusant et un spectacle que vous pouvez facilement vous gaver si vous voulez simplement regarder les gens chanter pour des prix.

Joel Keller ( @joelkeller ) écrit sur la nourriture, le divertissement, la parentalité et la technologie, mais il ne se trompe pas: il est accro à la télévision. Ses écrits ont été publiés dans le New York Times, Slate, Salon, RollingStone.com, VanityFair.com, Fast Company et ailleurs.

Flux Chantez! Sur Netflix