Autre

Chaque référence de film d'horreur dans American Horror Story 1984

L'épisode 1 voit l'évasion de M. Jingles. Après que le terrifiant tueur en série se soit échappé de l'établissement psychiatrique local, ses codétenus se pressent sur le perron sous la pluie. C'est un coup dès le premier Halloween film, qui tourne également autour de l'évasion d'un malade mental meurtrier.

Épisode 1 : L'auto-stoppeur « Je sais ce que tu as fait l'été dernier »

Avant même que les conseillers n'entrent au Camp Redwood, ils ont accidentellement heurté un auto-stoppeur avec leur voiture. Après avoir crié et discuté un peu, ces adolescents décident de continuer à conduire. C'est un point de l'intrigue dès la sortie Je sais ce que tu as fait l'été dernier, et vous feriez mieux de croire que la pauvre sève qu'ils ont touchée va être un gros problème. En parlant de…

Épisode 1 : Le retour de Richard Ramirez

C'est plus un AHS Oeuf de Pâques qu'un film d'horreur. Une version fictive de ce tueur en série réel est apparue pour la première fois dans le Hôtel saison de la série. Le Night Stalker a assisté à un dîner bizarre à l'hôtel Cortez qui a célébré certains des pires meurtriers d'Amérique.



Épisode 2 : La robe de mariée sanglante de Brooke

Photo : FX

Dans le deuxième épisode, nous en apprenons enfin plus sur la trame de fond de Brooke. Le jour de son mariage, son fiancé a été assassiné sous ses yeux par son meilleur ami jaloux. La lutte qui a suivi a laissé sa robe éclaboussée de sang. Cela semble être un cri assez solide pour Carrie .

Mais nous n'avons pas fini. La scène du mariage semble également rappeler le thriller de Vicente Aranda de 1972 La fiancée sanglante, traduit par La mariée éclaboussée de sang. Le film, qui a inspiré un chapitre de Kill Bill : Tome I , a utilisé sa violence et son sang-froid pour commenter les normes de genre. C'est là que se sent le pic AHS .

Épisode 2: Cette scène de douche est plus qu'une référence à 'Porky'

Qu'est-ce qu'un slasher de camp sans idiots excités? Conformément aux règles du camp, tous les campeurs doivent prendre une douche ensemble la nuit. Alors que Xavier (Cody Fern) révèle son passé de porno gay et que Trevor (Matthew Morrison) se prélasse dans la gloire de son énorme unité, le manager de Xavier espionne pas si secrètement les hommes d'un judas. Cela semble être une référence sexospécifique à l'une des comédies les plus invasives des années 80, Porky's . Mais ce n'est pas tout. Le carnage assurant qui se passe dans la douche pue Je sais ce que tu as fait l'été dernier' la douche s'effraie. Il se termine même par une bombasse blessée se tordant par terre.

Épisode 3: 'AHS' est devenu complet 'Mindhunter'

Photo : FX

L'infirmière Rita (Angelica Ross) ne tarde pas à révéler sa véritable identité. Elle n'a jamais été une vraie infirmière mais Donna Chamber, une chercheuse en psychologie qui profilait des tueurs en série dans le cadre de ses recherches. Elle travaillait avec M. Jingles avant son évasion, et c'est ce qui l'a amenée au Camp Redwood.

C'est essentiellement l'intrigue de la saga des tueurs en série plus étranges que la fiction de Netflix Chasseur d'esprit . Même les tueurs mentionnés par Donna sont basés sur des faits, tout comme chacun des Chasseur d'esprit' s sujets. Ted Bundy, John Wayne Gacy, le Freeway Killer, le Trash Bag Killer et le Butcher Baker étaient tous de vrais tueurs.

Épisode 3 : « Heathers » fait une apparition anachronique

L'épisode 2 présente un groupe d'imitateurs de M. Jingle qui s'habillent comme lui et tentent de faire des ravages. Richard Ramirez (Zach Villa) se rend vite compte que ces gars sont tous des faux et commence à les hacher. C'est alors que sa deuxième victime crie, mec, quels sont tes dégâts ?

C'est une référence claire à la comédie noire classique Bruyères . Sûr, Bruyères n'est sorti qu'en 1988, quatre ans après cette saison. Mais qui s'en soucie vraiment ?

Épisode 4: Ce cri 'Freddy contre Jason'

Photo : FX

Il est logique qu'une série aussi joyeusement ridicule que histoire d'horreur américaine rendrait hommage à l'un des films d'horreur les plus fous du moment. Dans l'épisode 4, Richard Ramirez et M. Jingles (John Carroll Lynch) s'affrontent dans une bataille de tueurs durs à cuire. Ce combat très médiatisé et insensé ressemble beaucoup à la bataille qui s'est produite entre Jason Voorhees et Freddy Krueger dans Freddy contre Jason . Oui, c'était idiot. Mais n'est-ce pas ce que vous voulez, deux icônes surpuissantes de la terreur qui se déchirent ? Ce combat reste également en ligne avec Le vendredi 13 de 1984 thème.

Épisode 4: Il y a une tournure 'Sleepaway Camp'...

Rappelez-vous comment Camp de nuit est-ce une adolescente apparemment innocente qui est en fait un tueur vengeur déguisé? Il s'avère que ce loup déguisé en mouton n'était pas Brooke ; c'était Montana (Billie Lourd). Il s'avère que le frère de Montana a été tué par le défunt fiancé de Brooke. Elle n'est là que pour se venger, rencontrer des chaudasses et faire en sorte que son petit ami tueur en série mort-vivant traque Brooke.

Épisode 4 : ... et un twist 'Vendredi 13'

Oui, Montana n'est pas le seul héros menteur de cette série. Vous vous souvenez de la chef de camp stricte mais maternelle Margaret Booth (Leslie Grossman) ? Surprise, surprise - elle était en fait le tristement célèbre tueur de Camp Redwood, pas M. Jingles. Une femme apparemment innocente étant la véritable menace au lieu d'un homme adulte infâme est la grande tournure à la fin du premier vendredi 13 film. C'est à ce moment-là qu'il est révélé que Jason est en fait mort dans le lac du camp et que c'est sa mère qui a tué tous ces campeurs sexués.

Épisode 5: Camp Redwood est 'AHS' hanté

Photo : FX

Cette saison a fait allusion à cette réalité, mais l'épisode 5 le confirme. Camp Redwood est officiellement hanté. Cela en fait le troisième emplacement dans histoire d'horreur américaine histoire d'être infestée de fantômes juste derrière le manoir Harmon à Maison du meurtre et l'hôtel Cortez à Hôtel .

Épisode 5 : Qui veut un clin d'œil à « Ghostbusters » ?

1984 confirme qu'il est hanté de la manière la plus effrayante possible. Après le meurtre de Montana, elle ressuscite d'entre les morts pour tuer un flic. Alors que ses amis la regardent, choqués, Montana plaisante, Il n'y a pas de Montana, seulement Zuul.

Dans le chasseurs de fantômes franchise Zuul est un demi-dieu connu sous le nom de gardien de Gozer. Zuul est le démon qui possédait Dana Barrett de Sigourney Weaver. C'est beaucoup de dur à cuire dans une ligne jetable.

Épisode 5 : Cette mort du « vendredi 13 » est enfin arrivée

Vous ne pouvez pas avoir un hommage au premier vendredi 13 sans mettre en scène un mort-vivant sortant d'un lac. Et cela ne peut arriver que s'il y a un cadavre sous l'eau. 1984 remplacé Jason par Chet (Gus Kentworthy) comme mort du lac. Dans cet épisode, Margaret incite Chet à pagayer jusqu'au milieu du lac avant de l'attacher à une ancre et de le jeter par-dessus bord. Boum, corps. Maintenant nous attendons.

Épisode 6 : Il existe une autre connexion « AHS »

Photo : FX

L'épisode 100 fait un bond assez remarquable de plusieurs années dans le futur. Maintenant, Margaret a créé son propre empire de maisons effrayantes, y compris la maison de ranch de John Wayne Gacy, la maison de Lizzie Borden, l'ancienne maison de la famille Manson sur Spahn Ranch et la Winchester Mystery House étrangement construite et prétendument hantée. Et bien sûr Asile 's Briarcliff Manor est sur cette liste.

Épisode 6 : Était-ce un signe de tête « Shocker » ?

Après que Brooke soit arrêtée pour les meurtres au Camp Redwood, elle devient une détenue stoïque. À plusieurs reprises, Ricard Ramirez la supplie de conclure un marché avec le diable et de commettre des crimes avec lui, mais elle refuse. Bien que cela puisse être un peu exagéré, cela ressemble à un clin d'œil à Wes Craven Choc.

Le film d'horreur de 1989 suit le tueur en série Horace Pinker qui est condamné à mort par la chaise électrique. Il est révélé plus tard qu'Horace a passé un accord avec le diable. C'est ce qui lui a permis de provoquer tant de chaos et de ruiner tant de vies. Brooke est sauvée avant d'être mise à mort, mais la détenue sans émotion tentée par les vibrations du diable est forte ici.

Épisode 6 : Un cri effrayant de « Visages de la mort »

Pendant que Margaret apparaît sur Modes de vie des riches et des célèbres , M. Jingles est coincé à travailler chez Blockbuster. Un client mécontent demande à M. Jingles s'il a de bons films d'horreur comme Vendredi 13, Nightmare on Elm Street, et Visages de la mort . Les deux premiers sont des classiques du slasher qui AHS a rendu hommage à toute la saison. Mais Visages de la mort a un héritage plus compliqué.

Mi-film d'horreur, mi-documentaire, le film de 1978 a conduit les téléspectateurs à travers des scènes graphiques de mort et d'actes violents, dont beaucoup étaient réels. Il a reçu des critiques cinglantes, mais a développé un culte.

Épisode 6 : Brooke a failli mourir à la manière de « Green Mile »

Si la quasi-exécution de Brooke vous semblait familière, il y a de fortes chances que vous soyez un fan de Stephen King. Les matchs de Brooke dans le couloir de la mort La ligne verte, presque coup pour coup. La seule différence est que Brooke ne peut guérir personne contrairement à John Coffey.

Épisode 7 : Un « vendredi 13 » double coup dur

Photo : FX

Nous savions que la mort du lac allait être importante et liée à la vendredi 13 de tout ça. Mais personne ne pouvait prédire à quel point Jason-y cette série allait devenir. Après la mort de M. Jingles, il traverse une série de flashbacks sur son propre séjour au Camp Redwood lorsqu'il était enfant. Pendant l'un des étés qu'il a passés là-bas, son petit frère Bobby a été décapité par un bateau dans le lac alors que les sauveteurs étaient trop sexués pour faire attention.

Une histoire d'horreur résultant en fait des cris de vengeance d'une mère en deuil (Lily Rabe) vendredi 13 . Mais c'est la mort particulièrement graphique de Bobby qui semble plus conforme à Camp de nuit . Quoi qu'il en soit, il y a des hommages classiques qui se produisent.

Épisode 8 : Cette récompense du « vendredi 13 »

Photo : FX

À ce stade, nous avons deux cadavres dans l'eau et nous avons déjà identifié notre maman folle et vengeresse. Toute cette saison s'est transformée en une attaque de lac de morts-vivants à la Jason Voorhees, et dans l'avant-dernier épisode, cela se produit enfin. M. Jingles est mis sur un bateau et flotté jusqu'au milieu du lac. Pendant qu'il regarde Montana dans les yeux, nous obtenons notre récompense. Le cadavre gonflé du petit Bobby émerge de l'eau et entraîne M. Jingles avec lui. Coup pour coup c'est presque exactement comme le premier vendredi 13 'S finale.

Épisode 8: Leslie Jordan semble familier

Tout au long de la seconde moitié de cette saison, Margaret est affluée par son assistante impertinente et minuscule Courtney. Ce pauvre homme qui doit nettoyer tant de gore est joué par nul autre que Leslie Jordan, qui a sa propre histoire avec l'horreur. Dans Jason Goes to Hell : Le dernier vendredi, le neuvième film de Jason Voorhees, Jordan joue Shelby, un père et mari qui essaie de déjouer Jason. Cela ne fonctionne pas exactement. Après que Shelby ait tiré sur Jason dans la poitrine, le tueur en série plonge la tête de Shelby dans une friteuse, le faisant frire et le noyant simultanément.

Épisode 8: Le gouge oculaire 'Misery' et 'Army of Darkness'

Dans l'avant-dernier épisode de la saison, M. Jingles et Richard Ramirez recommencent. Cette fois, quand Ramirez prend le dessus, il va chercher les yeux de M. Jingles. Bien que la gouge oculaire ait été utilisée à l'origine dans le cadre de la comédie physique, elle a une histoire d'horreur. À la fois le classique de Stephen King Misère et le Sam Raimi gorefest Armée des Ténèbres optez pour les yeux de la manière la plus horrible imaginable.

Épisode 9 : Les nombreuses morts de Richard Ramirez

Photo : FX

Dans le dernier épisode de la saison, les fantômes de Camp Redwood le comprennent enfin. Richard Ramirez est une mauvaise nouvelle et il doit être continuellement tué, peu importe ce qu'il faut. Et tous ces meurtres regorgent d'hommages d'horreur.

Ray (DeRon Horton) frappant les jambes de Ramirez avec un marteau ? C'était un clin d'œil clair à Kathy Bates Misère . Ces deux moniteurs de camp des années 70 qui l'ont poignardé dans les yeux avec des bâtons ? C'est tout droit sorti de Kill Bill et dans une moindre mesure Extraterrestre . Et Xavier (Cody Fern) posant avec cette tronçonneuse ? C'est à coup sûr un sourire d'Ash Williams de Evil Dead.

Épisode 9 : La mort de Margaret dans le « Fargo »

Pas, Fargo techniquement, ce n'est pas un film d'horreur. Mais il y a une grande scène de mort déchirante qui histoire d'horreur américaine utilise. Pour s'assurer que Margaret meurt sans jamais revenir à la vie à Camp Redwood, les fantômes utilisent une déchiqueteuse à bois pour lui envoyer des morceaux de son corps par-dessus la clôture du camp. C'est un clin d'œil clair aux frères Coen, et un horrible à cela.

Épisode 9: 'AHS' se moque du dernier trope de la fille

Si vous aimez les slashers, vous connaissez le dernier trope des filles. Une seule jeune femme peut tenir jusqu'au bout, déjouer les tueurs et se sauver. Elle est toujours seule, toujours irréprochable, toujours vierge et presque toujours blanche.

L'épisode 9, Final Girls, renverse ce trope en laissant Donna (Angelica Ross) et Brooke (Emma Roberts) survivre. Donna est la fille d'un tueur en série qui s'est d'abord rendu au Camp Redwood pour encourager M. Jingles à tuer plus de personnes. Innocente, elle ne l'est pas, et être une femme noire peint une cible supplémentaire sur son dos. Brooke est plus proche de la fille finale typique avec une grande mise en garde : elle n'est pas vierge. Sa vie amoureuse est en fait ce qui la sauve alors que Ray mort porte son corps mourant sur la ligne de Camp Redwood, la sauvant d'un piège éternel. Ce sont les femmes complexes qui survivent à ce cauchemar, qui ressemble à deux doigts du milieu à tout le genre.